Les pôles de compétitivité et les PMEs, par KPMG

Publié le par johann lauthier



Hier soir, c'était décidément une soirée sous le signe du golf ! Pendant que certains de mes co-animateurs du Club business se prétaient à une initiation à Marcilly dans le cadre de la soirée d'été des Dirigeants Commerciaux de France, j'étais au golf de Limère, sans y jouer, mais pour une très intéressante conférence concernant les pôles de compétitivité et le rapport que les PMEs entretiennent avec eux.

Cette soirée, organisée par Laure Moinel, inscrite à la liste de diffusion des nouveaux articles de ce blog (coucou Laure), et Fabrice Deltour, en podcast (aujourd'hui et probablement demain) sur le blog de Biochemics, a permis des échanges très intéressants entre Benoît Rolland, l'intervenant, et la salle.

J'ai retenu plus particulièrement les quelques points suivants :

- les pôles souffrent encore d'un certain déficit de notoriété dans les entreprises, mais cette dynamique est en train de prendre, puisque les domaines qui "plombent" le résultat sont le service aux particuliers et le BTP, domaine dont on peut comprendre un certain manque d'intérêt pour le sujet.

- Près des 3/4 des entreprises interrogées trouvent que les projets collaboratifs sont de bons outils pour favoriser l'émergence de nouvelles technologies. C'est un chiffre qu'il faut à mon avis pondérer pour deux raisons. Comme l'a souligné Nicolas trimbour, directeur de la DRIRE Centre, l'échantillonage des entreprises sondées peut jouer, puisqu'un artisan à qui vous posez la question va vous répondre "oui, c'est une bonne idée", même s'il n'est pas réellement concerné par des projets de recherche. Je pense de plus que de dire qu'on veut bien gagner 2M€ au loto ne veut pas forcément dire qu'on va jouer.... Donc il faudrait savoir quel est le réel taux d'implication, ce qui est plus difficile à évaluer... Cependant, il y a bel et bien une ouverture d'esprit, et la R&D collaborative est de plus en plus vue comme une opportunité par les PMEs, et de moins en moins comme un risque.

- Les pôles de la Région Centre sont plutôt bien notés, puisque Elastopôle et Cosmetic Valley sont parmi les pôles ayant rempli leurs objectifs. Seul S2E2 nécessite une restructuration en profondeur. Ce pôle a présenté mardi au Préfet un plan de progression, reste donc à l'appliquer... Prochaine évaluation pour lui dans un an.

Voilà les trois points clés que j'ai retenus, mais Laure pourra compléter en commentaire si elle le souhaite... Tellement de choses ont été dites, que je pourrais écrire un livre... Mais KPMG l'a déjà fait, donc il ne servirait à rien de le refaire ;-)

Publié dans évènements

Commenter cet article